Catégories

Newsletter

  Glenlivet (The)

Depuis des générations, les ancêtres de George Smith s'adonnaient à la distillation dans la vallée de la Livet.

Leur nom était à l'époque Gow, et ils changèrent leur nom en Smith, nom à consonance plus anglaise suite à une bataille perdue contre les anglais. En 1823, la possibilité d'octroyer une demande de licence fut rendue possible par l'entrée en vigueur de l'"Excise Act". George Smith fut le premier à demander et obtenir cette licence d'exploitation légale d'une distillerie. Il commença ses activités dans sa ferme. Le Duc de Gordon, propriétaire du terrain ainsi que le père de la nouvelle loi sur la légalisation des distilleries était très enthousiaste au vu des premiers résultats de cette première distillerie légale. Par contre, les distillateurs clandestins l'étaient beaucoup moins. Ils allèrent jusqu'à menacer George Smith, si bien que le Duc de Gordon lui prêta deux pistolets, qui sont toujours exposés dans le musée destinés aux visiteurs de la distillerie. En 1849, son fils James Gordon Smith fonda une distillerie du nom de Delnabo, à côté de Tomintoul. Comme le succès n'était pas au rendez-vous, George reprit la direction de la distillerie de son fils et la rebaptisa Cairngorn. En 1858, George s'associa avec son fils James Gordon Smith afin de construire une distillerie plus importante près de Minmore, où se situe l'actuelle distillerie. Ensuite, les deux anciennes distilleries furent fermées et démantelées. La nouvelle distillerie se trouvait près du chemin de fer, ce qui allait grandement faciliter les choses dans la suite. Le succès commercial fut également dû au distributeur exclusif des produits de la distillerie, Andrew Usher & Co, qui est soit dit en passant l'inventeur du premier blend commercial répondant aux critères de constance qui sont à l'origine du succès du blended whisky. Dans les années 1880, The Glenlivet avait acquis une telle réputation que plusieurs distillateurs, peu scrupuleux, n'hésitèrent pas à lui emprunter son nom. John Gordon Smith gagna partiellement le procès qu'il intenta à ses concurrents, et il fut le seul à pouvoir utiliser le nom de Glenlivet sans autre adjonction. Il devint alors "The Glenlivet", alors que les autres avaient obtenu le droit d'adjoindre le nom de Glenlivet au leur. La marque fut déposée en 1870. Le propriétaire actuel voudrait aller plus loin, et obliger ses concurrents à abandonner le mot de Glenlivet dans le nom de leur distillerie. Pour donner l'exemple, il rebaptisa une des distilleries appartenant à son groupe de Braes of Glenlivet en Braeval. En 1953, s'opéra une fusion avec la distillerie Glen Grant. En 1958, les bâtiments d'origine furent détruits par un incendie. Au début des années 1970, Glenlivet et Glen Grant achetèrent la distillerie Longmorn pour former The Glenlivet Distillers racheté en 1977 par le groupe Seagram. Les distilleries du groupe "The Chivas and Glenlivet Group" appartenant à Seagram ont été rachetées par le groupe Pernod-Ricard le 19 décembre 2001. La seule période de fermeture que connut The Glenlivet fut la seconde guerre mondiale, caractérisée par une grande pénurie d'orge. En dehors de la vente sous forme de single malt, le whisky de la distillerie est utilisé dans les assemblages de qualité, tels que Chivas Regal et Royal Salute.

Plus

L'ABUS D'ALCOOL EST DANGEREUX POUR LA SANTÉ, À CONSOMMER AVEC MODÉRATION.
POUR VOTRE SANTÉ, PRATIQUEZ UNE ACTIVITÉ PHYSIQUE RÉGULIÈRE.
www.mangezbougez.fr