Port Ellen 32 ans 1979 12th Release 70cl 52.5° Agrandir

Port Ellen 32 ans 1979 12th Release 70cl 52.5°


• Volume0.7 L
• Degré52.5 °
• TypeSingle Malt
• DistilleriePort Ellen
• PaysEcosse
• RégionIslay
• Âge32 ans
• MaturationFûts de chêne
• TourbePeu tourbé
• SpécificitésBrut de fût
• PackagingBoîte Carton
• Référence39149

2 295,00 €

Retrouvez le Single Malt mythique de la distillerie Port Ellen aujourd'hui fermée dans une édition limitée brut de fût vieillie durant 32 ans en fûts de chêne américain et européen remplis en 1979. Très net et frais pour son âge, Port Ellen 32 ans a toutes les caractéristiques d'un whisky complexe et élégant avec une longue maturation et possède le style fumé typique de la distillerie.

En 1824, la distillerie de Port Ellen est construite sur l’île d’Islay en Écosse. Rachetée par John Ramsay en 1836, c’est alors la première distillerie écossaise à exporter son Single Malt aux États-Unis.

A la pointe de l’évolution technologique, Port Ellen est la première distillerie à utiliser un coffre à alcool lors de la distillation. L’histoire de la distillerie est compliquée. Elle voit des périodes de production et des périodes de fermeture (1930 à 1969). Elle devient, en 1973, un centre de maltage fournissant toutes les distilleries de l’île en orge maltée fumée. En 1983, la distillerie ferme définitivement ses portes et toute production d’alcool est arrêtée. Son malt très iodé et fumé est, aujourd’hui, très recherché.

Donner votre avis

Port Ellen 32 ans 1979 12th Release 70cl 52.5°

Port Ellen 32 ans 1979 12th Release 70cl 52.5°

Très net et frais pour son âge, Port Ellen 32 ans a toutes les caractéristiques d'un whisky avec une longue maturation.

Donner votre avis

Couleur : or foncé, aux reflets bronze. Fortement perlant.

Nez : il évolue de la fumée fleurant la rose à une douceur de miel, puis à un crémeux de céréale. D’épaisses et chaudes volutes de fumée de bois ouvrent la voie à une note suave évoquant le sucre d’orge mais aussi une orange très juteuse. Après ajout d’eau, le tout devient plus savoureux, moelleux et rond.

Bouche : les saveurs associent de façon aussi inaccoutumée que délicieuse le suave et l’acidulé, un moelleux fumé et fruité évoluant vers une note de chocolat noir amer. S’apprécie très bien non dilué, mais devient plus maritime et légèrement salé après l’ajout d’un trait d’eau. Les tanins sombres et soyeux sont épaulés par une riche fumée puis une note tardive d’huile d’olive.

Finale : plutôt compacte, aux tanins souples et soyeux.