Catégories

Newsletter

Brves de comptoir


Patrimoine Mondial de l'Unesco : 6 sites en Écosse

Publié le : 17/08/2017 11:14:44
Catégories : Culture Rss feed , Voyage Rss feed

Patrimoine Mondial de l'Unesco : 6 sites en Écosse

Après l'Irlande, l'Écosse est le second point d'approvisionnement de produits au Comptoir Irlandais puisqu'on y trouve le plus grand choix mondial en whisky. Nous avons des relations de longue date avec les distilleries Glenfarclas, Glenmorangie….pour n’en citer que quelques unes. Nous sommes aussi fiers de distribuer en France les confitures Mackays, les biscuits "shortbread" Campbells ainsi que des bières de différentes brasseries.

Au delà de ses produits délicieux, l’Écosse regorge de merveilleux paysages et de sites historiques dont 6 qui sont classés au Patrimoine Mondial de l’Unesco.

1. Le cœur néolithique des Orcades (Orkney Islands)

Le groupe de monuments néolithiques des Orcades est constitué d'une grande tombe à chambres funéraires (Maes Howe), deux cercles de pierres cérémoniels (les pierres dressées de Stenness et le cercle de Brodgar) et un foyer de peuplement (Skara Brae). Il reste aussi un certain nombre de sites funéraires, cérémoniels et d'établissement non encore fouillés. L'ensemble constitue un important paysage culturel préhistorique retraçant la vie il y a 5 000 ans dans cet archipel lointain, au nord de l'Écosse.
Sur cet archipel se situent 2 distilleries, Scapa et Highland Park.

Les Orcades

2. St Kilda

Archipel d’îles reculées des Hébrides inhabité depuis 1930 dû aux conditions climatiques et au manque de vivres. C’est une zone de reproduction pour de nombreuses espèces d'oiseaux marins dont les fous de Bassan (deuxième plus importante colonie mondiale après l’île de Bass située à l’est de l’Écosse), les pétrels et les macareux moines, entre autres. Saint-Kilda possède également deux races de moutons. Des groupes de volontaires travaillent sur les îles pendant l'été pour restaurer les nombreux bâtiments en ruine que les habitants ont laissés derrière eux, et partageant les îles avec la petite base militaire établie en 1957.

St Kilda

3. Le village restauré de New Lanark

Le petit village de New Lanark est situé à une cinquantaine de kilomètres au sud-est de Glasgow sur les rives de la rivière Clyde. Le philanthrope et utopiste Robert Owen y établit une société industrielle modèle au début du XIXe siècle. Les imposantes usines de coton, les logements spacieux et bien conçus et l'école attestent encore aujourd'hui de l'humanisme d'Owen. En 1968, suite à la fermeture progressive des usines, les habitants commencèrent à quitter le village et les bâtiments se détériorèrent. La destruction du village fut évitée grâce au New Lanark Conservation Trust qui œuvra pour le maintien et l’entretien du village puis en le transformant en site touristique.

New Lanark

4. Forth Bridge

Ce pont ferroviaire traverse l’estuaire du fleuve Forth. Il relie la région d’Edimbourg à celle de Fife. Inauguré en 1890, il possède alors les travées les plus longues du monde (541m).  Le pont demeure l’un des plus grands ponts cantilever au monde et il fonctionne encore quotidiennement, permettant le transport de passagers et de marchandises. Novateur dans son style, ses matériaux et son envergure, le pont du Forth marque un jalon important dans la conception et la construction des ponts.

Forth Bridge

5. Le mur d’Antonin

Le mur d’Antonin était la frontière la plus au nord entre l’Empire Romain et la Grande-Bretagne. C’est une fortification de 60 km de long commencée sous l’empereur Antonius Pius en 142 après  J.-C. comme une défense contre les "barbares" venus du Nord. Il représente le tronçon situé le plus au nord-ouest du "limes romain". Le "limes romain" représente la ligne frontière de l’Empire romain à son apogée au IIème siècle après J.-C. Le limes s’étendait sur 5 000 km depuis la côte atlantique au nord de la Grande-Bretagne, traversant l’Europe jusqu’à la mer Noire et, de là, jusqu’à la mer Rouge et l’Afrique du Nord, pour revenir à la côte atlantique.

Mur d'Antonin

6. La vieille ville et la nouvelle ville d’Edimbourg 

Capitale de l'Écosse depuis le XVème siècle, Édimbourg se compose d’un double visage avec, d’une part la  vieille ville dominée par une forteresse médiévale et d’autre part, une ville nouvelle géorgienne néoclassique dont l'aménagement, à partir du XVIIIème siècle,  a porté son influence sur l'urbanisme européen. Le voisinage harmonieux de ces deux ensembles urbains si contrastés, riches en architecture et intérêt historique, apporte à la ville son caractère unique.

Edimbourg

Produits liés

Partager ce contenu

Vous devez être enregistré

Cliquez ici pour vous enregistrer

Ajouter un commentaire

L'ABUS D'ALCOOL EST DANGEREUX POUR LA SANTÉ, À CONSOMMER AVEC MODÉRATION.
POUR VOTRE SANTÉ, PRATIQUEZ UNE ACTIVITÉ PHYSIQUE RÉGULIÈRE.
www.mangerbouger.fr