Bonjour, que pouvons nous faire ?

La musique en Irlande

20/06/2018

Depuis l'antiquité la musique a une place importante en Irlande, tout d'abord les chants traditionnels servaient à motiver les combattants pour la guerre, puis des danses et des instruments se sont ajoutées afin d'enrichir la culture musicale.

Le bodhrán :

"Le banjo cliquetant, le vieux violon taché de résine et les gazouillis des flûtes dansent tous dansent au rythme battant de ce tambour rond en peau de chèvre."

Il existe de nombreuses théories sur les origines du bodhrán, y compris ses possibles racines africaines ou asiatiques ou bien il se serait développé à partir du tambourin. L'explication la plus probable suggère que l'instrument a été développé à partir d'un outil agricole, en raison de sa ressemblance étonnante avec le plateau de peau utilisé pendant des siècles dans les fermes des pays celtiques pour séparer les grains de la paille. Comme avec beaucoup d'autres instruments de musique et de percussion d'autres cultures rurales, ses utilisations agricoles ou domestiques n'étaient pas incompatibles avec le désir de faire de la musique ou de frapper le rythme. Le bodhrán figure également dans les registres des pièces de théâtre et des festivités des moissons, ajoutant de la crédibilité à la théorie sur son arrière-plan agricole.

Le "tambourin du pauvre" comme on l'appelait et qui ressemble beaucoup au bodhrán d'aujourd'hui est vu dans une photo prise en 1947 par le folkloriste, Kevin Danaher, de trois jeunes acteurs masqués à West Limerick.

La "Wren hunt"(chasse aux roitelets (oiseau)) avait lieu le 26 décembre - jour de la Saint-Stephen lorsque des groupes de garçons habillés de paille et aux visages noircis paradait de maison en maison un oiseau capturé, jouant de la musique et chantant. Sur la photo, deux des garçons jouent des instruments qui semblent être faits de bandes de bois circulaires utilisées par les fermiers pour séparer le grain de la paille, ou même utilisés sur les chantiers pour enlever les grosses pierres du sable. Sur l'un des instruments, on peut clairement voir l'une des deux fentes dans le bois pour le tenir pendant le tamisage. Cependant, longtemps après avoir été utilisé comme un outil de ferme, son potentiel pour faire de la musique a survécu.

Bien qu'occupant une position charnière dans le développement de la musique et des coutumes traditionnelles irlandaises au cours des siècles, le bodhrán n'a que récemment acquis son statut mérité en tant qu'instrument traditionnel "approprié". Le compositeur Sean ó Riada l'a décrit comme le tambour indigène de l'Irlande, et il croyait que son histoire remontait à l'époque pré-chrétienne. Le bodhrán, sans doute, a trouvé sa place dans la musique traditionnelle de ces derniers temps en grande partie grâce au travail de Ó Riada et à celui de son groupe, Ceoltóirí Chualann. Aujourd'hui, grâce aux efforts d'une poignée d'excellents joueurs, le bodhrán est accepté comme un instrument complexe et expressif capable de produire un large éventail d'accompagnements dynamiques, allant des rythmes contemporains aux nuances percussives les plus subtiles.

Bodhran

Le Tin Whistle :

Très connu dans le monde de la musique irlandaise, le tin whistle est un instrument en métal (fait de cuivre, de laiton, d’étain, ou de fer blanc), composé de 6 trous. Son origine daterait du milieu du XIXème siècle, lorsque que Robert Clarke, un fermier du village de Coney Weston en Angleterre, aurait reproduit une petite flûte en bois avec un nouveau matériau connu sous le nom de “tinplate”. Le son alors produit lui a plu à un tel point qu’il décida de créer une usine à Manchester (La Clarke Tin Whistles) pour produire en masse ce nouvel instrument.

Tout au long de la création de son usine, Robert Clarke fit quelques tournées dans les villages environnants afin de faire découvrir cet instrument à la population. C'est à cette époque qu’il a vendu énormément de tin whistles à des marins irlandais, qui rapportèrent cette petite flûte en Irlande… Sur l’île, le tin whistle eut un tel succès qu’il devint un élément clef de la musique traditionnelle irlandaise.

Tin Whistle

The Cranberries :

Groupe de rock composé de 4 irlandais originaire de Limerick. Fondé par les frères Hogan ( basse et guitare ) sous le nom de "The Cranberry Saw Us" avec Fergal Lawler (batterie) et Niall Quinn (chant), ils deviennent "The Cranberries" un an plus tard accompagné de Dolores O'Riordan (chant) suite au départ de Niall. Populaire dans les années 1990, ils sortent leur premier album 'Everybody Else Is Doing It, So Why Can't We?' en 1993. Le groupe annonce sa séparation en 2003 mais revient sur scène avec une tournée américaine fin 2009. Au cours de sa carrière le groupe a vendu plus de 38 millions de disques à travers le monde.
The Cra,berries

The Corrs :

Composé de trois soeurs et un frère, The Corrs est un groupe pop prock irlandais mondialement connu grâce a ses influences musicales celtiques. Nés à Dundalk et élevés dans une famille de musiciens, les 4 enfants Corr deviennent rapidement des prodiges. Leurs albums proposent des ballades mélancoliques aussi bien que des chansons rythmées pleines de joie de vivre. Après plusieurs longues pauses, le succès du groupe est toujours aussi grand.

The corrs

Danse traditionnelle Irlandaise :

Les danses en Irlande sont divisées en 2 grands groupes : la danse populaire et la danse de compétition. Elles ont d'usage d'avoir les bras le long du corps avec les poings serrés. En compétition, 3 danses peuvent être proposées : la jig, le hornpipe et le reel. Le but de ces compétitions est de monter les 12 grades afin d'obtenir le "diplôme de la commission irlandaise de danse".

Des costumes sont également à porter que ce soit en danse populaire ou en compétition. Pour les filles : robe de coton raide à panneaux (couleurs sombres pour les plus anciennes et avec des couleurs presque criardes pour les plus récentes), chaussettes blanches montantes (pooddle socks), perruque bouclée et souvent, une couronne ou un diadème. Pour les garçons : chemise blanche, pantalon noir (certains sont toujours fidèles au kilt uni, porté avec des chaussettes qui arrivent sous le genou), veste et cravate.

Danse Irlandaise

Partager ce contenu

Vous devez être enregistré

Cliquez ici pour vous enregistrer

Ajouter un commentaire