Donegal Socks

La rugosité naturelle des chaussettes Donegal Socks reflète la diversité des couleurs et des paysages du Donegal, une région à la fois belle et sauvage.
Il y a 4 produits
Résultats 1 - 4 sur 4.
  • Aperçu rapide
    16.9 Disponible
    (5 / 5)

    Jolies chaussettes irlandaises courtes coloris prairie, à la fois chaudes et résistantes, tricotées en Irlande dans les ateliers de Donegal Socks, avec 80% de laine et 20% de polyamide pour plus de résistance.

    16,90 €
    Disponible
  • Aperçu rapide
    16.9 Disponible
    (4 / 5)

    Jolies chaussettes irlandaises courtes prune foncé chiné, à la fois chaudes et résistantes, fabriquées en Irlande selon les méthodes traditionnelles de Donegal Socks, avec 80% de laine et 20% de polyamide pour plus de résistance.

    16,90 €
    Disponible
  • Aperçu rapide
    16.9 Disponible

    Jolies chaussettes irlandaises anthracite, à la fois chaudes et résistantes, fabriquées en Irlande selon les méthodes traditionnelles de Donegal Socks, avec 80% de laine et 20% de polyamide pour plus de résistance.

    16,90 €
    Disponible
  • Aperçu rapide
    16.9 Disponible
    (4,5 / 5)

    Jolies chaussettes irlandaises courtes bleues, à la fois chaudes et résistantes, fabriquées en Irlande selon les méthodes traditionnelles de Donegal Socks, avec 80% de laine et 20% de polyamide pour plus de résistance.

    16,90 €
    Disponible
Résultats 1 - 4 sur 4.

Nos recommandations

Donegal Socks est une entreprise familiale depuis 3 générations, située dans la ville de Glenties, sur la côte ouest de l’Irlande.
La laine utilisée dans la fabrication des chaussettes est la laine de Donegal.

Profondément influencée par la beauté du paysage local, la laine est tachetée avec différentes couleurs (jusqu’à 8 coloris).
La ville de Glenties est connue depuis des centaines d’années, pour sa fabrication de chaussettes et de tricots.

Le film “Danser à Lughnasa” avec Meryl Streep et écrit par Brian Friel, se déroule d’ailleurs dans cette ville, où les sœurs Mundy (sur lesquelles ce film est basé), gagnaient leur vie en tricotant des chaussettes pour les fabriques locales. Aujourd’hui, la famille Breslin s’évertue depuis 3 générations à maintenir ce savoir-faire traditionnel et continue à fabriquer des chaussettes pour le marché local et l’export.


Haut de page