Laissez nous un message

Nikka Taketsuru Pure Malt 2020 70cl 43°

Nouveau Nikka Taketsuru Pure Malt 70cl 43°

Distillerie : Nikka / Pays : Japon / Référence : 24252

Ce nouveau Nikka Taketsuru Pure Malt 2020 offre une palette aromatique riche et équilibrée. Elle exprime avec beaucoup de fraîcheur, des notes exotiques intensément fruitées, florales et épicées avec une légère tourbe. Cette version sans-âge du luxueux blend de la maison Nikka offre ainsi un magnifique équilibre oscillant entre une grande douceur et une profonde complexité.

Cette nouvelle expression lancée à l’occasion du 100ème anniversaire du mariage du fondateur de Nikka whisky, Masataka Taketsuru, et de son épouse écossaise Rita, est issu d’un assemblage de fûts de Sherry provenant de Yoichi et Miyagikyo, les deux distilleries de Nikka.

Un whisky japonais à déguster pur ou bien avec des glaçons. Pour des accords originaux, vous pouvez l'associer avec du fromage, des fruits de mer ou des meringues.

49,17 €

Livraison gratuite dès 120 €Tout savoir sur les tarifs
Paiement sécuriséCB, Paypal, téléphone

Caractéristiques

Volume0.7 L
Degré43 °
TypeBlended Malt
DistillerieNikka
PaysJapon
VieillissementFûts de Sherry
TourbeNon tourbé
Référence24252

La société Nikka a été fondée en 1934 par Masataka Taketsuru, le père du whisky japonais. Celui-ci a en effet découvert les secrets de fabrication de cette boisson lors d’un voyage initiatique en Ecosse en 1918.


Les Japonais ont découvert le whisky pour la première fois en 1853 lorsque la flotte du commodore américain Matthew Perry débarqua dans la baie de Tokyo.  Dès la fin du XIX siècle, les Japonais tentent de produire cette eau-de-vie à partir de riz et de maïs mais les premiers tests sont loin d’être concluants…


Masataka Taketsuru, père fondateur du whisky japonais


Originaire d’une famille ayant une brasserie de Saké (alcool de riz), Masataka Taketsuru a toujours été passionné par l’univers du whisky. Son voyage en Ecosse lui permet de prendre des cours à l’Université de Glasgow et d’être le premier japonais à étudier l'art de la fabrication du whisky. En 1918, il est recruté par la société Settsu Shuzo pour produire le premier whisky japonais mais l’entreprise fait faillite en 1922 suite au crash boursier. Masataka Taketsuru est alors recruté par le groupe Kotobukiya, géant de la bière nipponne, rebaptisé plus tard Suntory, pour lequel il construit la première distillerie japonaise de whisky en 1924.


La distillerie Yoichi


Quelques années plus tard, Masataka Taketsuru décide de fonder sa propre distillerie sur l’île septentrionale d’Hokkaido au nord du Japon où le climat rude et humide est proche de celui de l’Ecosse. Il construit la distillerie Yoichi dans le respect des traditions écossaises. Elle ouvre ses portes en 1934 et s’appuie sur des méthodes traditionnelles pour la fabrication de son spiritueux avec des petits alambics chauffés par un feu de charbon qui donne aux whiskies  un caractère puissant et épicé avec richesse et onctuosité. Les tourbières locales sont à l’origine des notes fumées du Yoichi, tandis que l’air marin apporte une empreinte iodée au spiritueux.


Naissance du groupe Nikka


Pendant les premières années de vieillissement du whisky en fûts de chêne, Masataka Taketsuru décide de créer la société Dai Nippon Kaju qui signifie « la grande fabrique de jus japonais » pour développer une activité secondaire autour des jus de fruits à base des pommes locales de Hokkaido. A partir de 1952, le groupe devient Nikka, diminutif de NIppon et KAju. Face au succès du whisky Yoichi, Masataka Taketsuru décide de construire une seconde distillerie en 1969 à Miyagikyo sur l’île d’Honshu.


 La distillerie Miyagikyo


Avec son eau cristalline, ses collines et forêts paisibles, la région de Miyagi contraste fortement avec le climat rude de Yoichi. Après trois années de recherche, c’est pourtant ici que Masataka Taketsuru décida de fonder la distillerie Miyagikyo en 1969. Le processus de fabrication du whisky de cette distillerie ultramoderne est totalement informatisé, avec une précision extrême pour contrôler la vapeur qui chauffe à faible température les alambics afin d’obtenir un distillat pur, élégant et très doux. La forme des alambics, très haut avec une seconde cavité en forme de bouée au-dessus du corps principal permet également aux éléments plus lourds de se refroidir et retomber contre les parois, privilégiant la montée des arômes plus fins et floraux.


La distillerie possède également deux alambics à colonnes de type « Coffey » importés directement d'Ecosse dont la production originale contribue à tous les blended whiskies du groupe Nikka, dont que le fameux Nikka From the Barrel.


L’esprit de Masataka Taketsuru


Dix ans après la construction de la distillerie Miyagikyo, Masataka Taketsuru décède à l’âge de 85 ans. Véritable fondateur du whisky japonais, il continue encore aujourd’hui à influencer les équipes des Nikka blenders dans la fabrication des whiskies du groupe. Nikka a su populariser depuis sa naissance le whisky au Japon et se trouver une place de choix parmi les grandes distilleries du monde avec des produits ayant un style très finement boisé et fruité (notamment les agrumes).

Couleur : jaune citron.

Nez : fin, équilibré. Au premier nez, des notes d’agrumes (citron, pamplemousse), de noix de coco et de chocolat côtoient une tourbe très légère et saline. À L’aération, la tourbe se fait de plus en plus intense tandis que de l’herbe fraîchement coupée et de la vanille se déposent délicatement sur l’intégralité de la palette aromatique. Puis, des parfums exotiques d’ananas et de bananes entérinent l’ascendant du registre fruité.

Bouche : ample, épanouie. En attaque de bouche, une délicieuse tarte au citron meringuée nous est servie sur un plateau. Passé cette entame magnifiquement gourmande, une tourbe finement âcre, plutôt sèche et surtout saline se met progressivement en place. Elle constitue un socle terreux à partir duquel des notes de fruits (pomme, poire), de fleurs blanches (lys, lilas), de foin coupé et de chocolat peuvent s’exprimer pleinement. En toute fin de bouche, l’orge maltée rayonne d’intensité.

Finale : longue, élégante. En entame de finale, du miel d’acacia se répand sur le palais alors que des épices douces (cannelle, gingembre) lui procurent beaucoup de structure. Puis, des fruits secs (châtaigne, noisette) mettent en avant la belle maturité qui émane de la palette gustative. En rétro- olfaction, du foin coupé, de la réglisse et du chocolat au lait constituent un ensemble gustatif très harmonieux. Le verre vide est légèrement tourbé, herbacé et vanillé.

Médaille d'Argent, catégorie Blended Malt Japonais sans âge, World Whiskies Awards 2021.

Ce que les clients en pensent