Laissez nous un message

Octomore Masterclass 8.4 Virgin Oak 70cl 58.7°

Archive Octomore Masterclass 8.4 70cl 58.7°
Distillerie : Bruichladdich / Pays : Ecosse / Référence : 23462

Depuis plus de quinze ans, l’esprit expérimental d’Octomore se développe à travers de nouvelles expressions. Octomore Masterclass 8.4 Virgin Oak est une déclinaison de la 8e édition de la collection.

Ce nouveau Single Malt a été distillé en 2008 à partir d’orge 100% écossais et vieilli durant 8 ans en fûts américains de chêne neuf ainsi qu’en fûts de premier remplissage de whiskeys Buffalo Trace, Clermont Springs, Four Roses, Heaven Hill et Jack Daniels.

La distillerie nous surprend une nouvelle fois avec un whisky puissant et sa nouvelle combinaison originale. La tourbe laisse toute la complexité des arômes s’exprimait avec équilibre.

Octomore Masterclass 8.4 Virgin Oak est tourbé à 170 ppm.

*PPM - parties par million - de composés phénoliques, mesurent l’impact de la fumée huileuse de la tourbe qui se dépose sur l’orge germée pendant son séchage. Plus ce temps est long et plus la valeur des ppm est conséquente. Un whisky Islay déjà bien tourbé se situe aux alentours de 40-50ppm. Mais n’oublions jamais les particularités de chaque distillerie pour ce qui est du ressenti en bouche du whisky.

Ce produit n'est pas disponible

Livraison gratuite dès 120 €Tout savoir sur les tarifs
Paiement sécuriséCB, Paypal, téléphone

Caractéristiques

Volume0.7 L
Degré58.7°
TypeSingle Malt
DistillerieBruichladdich
PaysEcosse
RégionIslay
Âge8 ans
VieillissementFûts de chêne américain
TourbeTrès tourbé
SpécificitésBrut de fût et non filtré à froid
PackagingTube Métal
Référence23462

Les whiskies tourbés d'Islay affichent généralement entre 30 et 45 ppm*, le premier Octomore, le 1.1 sorti en 2007, mesurait la tourbe à 131 ppm. La dernière version en date, la 6.3, est à 258 ppm…


Jim McEwan de la distillerie Bruichladdich raconte la philosophie avec laquelle la distillerie a élaboré les whiskies Port-Charlotte et Octomore : "Quand j’ai demandé à Bairds, notre malterie d’Inverness, de nous tourber l’orge à l’extrême, c’était par curiosité. Pour voir. J’avais en tête le goût du saumon fumé à froid, très, très lentement. Et je voulais appliquer cela au whisky. L’orge a mis cinq jours à sécher… Par la suite, je n’ai jamais demandé à pousser le niveau de tourbe, cela s’est fait comme ça. C’est comme les vagues sur la mer, vous ne voyez pas toujours arriver les plus grosses."


Fait rare en Ecosse, la distillerie Bruichladdich (prononcer « bruk-ladie ») utilise une cuve de brassage à ciel ouvert. Ses alambics en forme d'oignon ont une base très plate et un corps élancé. Lors de la distillation, les vapeurs d’alcool montent très lentement, conférant au whisky élégance et finesse.


Au fil des éditions, Octomore déploie toujours plus de profondeur d'arômes sous les notes tourbées. Donald MacKenzie qui gère Octomore pour le compte de la maison Dugas en France, estime que " Octomore est un whisky technique, un défi, très tourbé, gras et puissant, et pourtant très fin. Il est rare. Excessif. Exceptionnel."


Les versions d'Octomore sont répertoriées par deux chiffres séparés d’un point, dont le premier indique le batch (cuvée), 6 à ce jour. Le 1 en second chiffre est une référence à la maturation du whisky pour 100% en fûts de bourbon. Le 2 est un assemblage de plusieurs types de fûts. Le chiffre 3 apparu en 2014 sur l'édition Octomore 6.3 signale l’utilisation d’une orge d’Islay.


*PPM - parties par million - de composés phénoliques, mesurent l’impact de la fumée huileuse de la tourbe qui se dépose sur l’orge germée pendant son séchage. Plus ce temps est long et plus la valeur des ppm est conséquente. Un whisky Islay déjà bien tourbé se situe aux alentours de 40-50ppm. Mais n’oublions jamais les particularités de chaque distillerie pour ce qui est du ressenti en bouche du whisky.

Couleur : couleurs d'automne.

Nez : une fumée douce et chaude. Les touches boisées de chêne se mélangent aux notes douces et maltées de malt, miel et cake à la banane. La tourbe revient rapidement avec puissance dans des tonalités poivrées et florales. On découvre également des arômes de caramel, fudge à la vanille, noix de coco et cannelle.

Bouche : une texture riche qui exprime des notes de miel, chêne et bois toasté tout en se combinant à merveille avec la fumée puissante et délicate. On apprécie la praline, la noix de coco, le clou de girofle dans un ensemble aromatique qui s’approche du barbecue et de la bruyère brûlée. Le caractère est fruité (pomme, citron) et légèrement iodé.

Finale : une finale classique dans l’esprit des grands Octomore avec des notes tourbées accompagnées de clou de girofle, anis et marc de café.

Ce que les clients en pensent