Laissez nous un message

Michter's

Michter's est la première distillerie à s'être implanté aux États-Unis en 1753. Elle a connu de nombreux noms et vécu des péripéties passionnantes.
Il y a 2 produits
Résultats 1 - 2 sur 2.
Résultats 1 - 2 sur 2.

Nos recommandations

Le seigle révolutionnaire à Schaefferstown, Pennsylvanie

Initialement connue sous le nom de Shenk's et plus tard sous le nom de Bomberger's, la société de whisky qui est finalement connue sous le nom de Michter's a été fondée par John Shenk, un fermier mennonite suisse, à Schaefferstown, Pennsylvanie en 1753. À ses débuts, Shenk's produisait du whisky à partir de grains de seigle, prônant la récolte locale dans la Pennsylvania Blue Mountain Valley où se trouvait la distillerie.

Selon l'histoire de Pennsylvanie, commémorée par le Lebanon Valley Coin Club en 1978, ce whisky de seigle était si apprécié qu'au moment où la guerre d'indépendance a éclaté en 1775, le général George Washington visita la distillerie. Il y acheta alors du whisky pour fortifier ses hommes alors qu'ils croupissaient dans leur camp pendant un long et dur hiver à Valley Forge. Plus de 200 ans plus tard, la direction de la distillerie rappelle que Michter's est "le whiskey qui a réchauffé la révolution américaine".

Au milieu des années 1800, le Néerlandais de Pennsylvanie Abraham Bomberger rachète la distillerie qui se nomme alors Bomberger's pendant de nombreuses décennies.

Crises du XXe siècle : de l'interdiction à la faillite

Le passage de la Prohibition en 1919 contraint la distillerie à fermer ses portes au public. Bien que rouverte après l'abrogation de la Prohibition, elle change de mains à plusieurs reprises au cours des décennies suivantes tout en restant fréquemment dans une situation financière précaire.

Au cours des années 1950, Lou Forman, l'un des propriétaires de la distillerie à l'époque, crée le nom de marque moderne Michter's en combinant des parties des noms de ses fils - Michael et Peter.

En 1989, alors que toute l'industrie américaine du whisky souffrait d'un ralentissement de la consommation, les propriétaires de Michter's déclare la faillite et abandonnent les lieux, laissant les opérations en Pennsylvanie en mauvais état et le nom de Michter's perdu dans l'histoire.

Restaurer  une légende : honorer l'héritage de Michter's avec une résurgence au Kentucky.

Dans les années 1990, Joseph J. Magliocco et son consultant et mentor Richard "Dick" Newman s'associent pour ressusciter Michter's. Magliocco, était familier de la marque Michter's à travers ses jours de collège où il était consommateur, barman et vendeur du whiskey.

Newman, quant à lui, avait poursuivi son service dans le Corps des Marines des États-Unis avant une illustre carrière dans le commerce du whisky en dirigeant notamment Old Grand-Dad, Old Crow et Old Taylor pour National Distillers avant de devenir président et PDG d'Austin Nichols, le distillateur de Wild Turkey.

Magliocco et Newman ont commencé avec une stratégie simple : honorer l'héritage de Michter's en produisant le meilleur whisky possible. Après avoir déposé la marque Michter's, inutilisée et abandonnée, ils prennent leur première décision stratégique majeure : ressusciter Michter's dans le Kentucky, au cœur de l'industrie moderne du whiskey américain, pour garantir l'accès aux meilleurs talents et ressources disponibles.

Michter's aux temps modernes : offrir le meilleur whiskey américain

Aujourd'hui, Michter's possède trois emplacements dans le Kentucky - une distillerie de 78 000 pieds carrés dans la section Shively de Louisville, le Fort Nelson Building à l'architecture importante sur Louisville's Museum Row et 145 acres de terres agricoles à Springfield.

La distillerie produit un Bourbon whiskey au caractère riche et unique.

Haut de page