Bonjour, que pouvons nous faire ?

le tweed, d’une matière rêche et austère à un tissu chic et tendance...

Certains voient toujours le tweed comme un tissu qui gratte, guindé, lourd, seulement porté par des professeurs d’université âgés, des gentlemen farmers dans la campagne anglaise ou encore quelques intellectuels de la côte est américaine.

Or, s’il est vrai qu’à l’origine, le tweed était une façon pour les fermiers de se protéger du climat froid et humide d’Ecosse et d’Irlande, ce dernier s’est peu à peu transformé au fil des siècles pour devenir aujourd’hui un vêtement tendance adopté dans le monde de la mode et porté régulièrement par des célébrités (Brad Pitt, Ryan Gosling, Kate Midleton etc.)
 
Le tweed, d'une matière rêche et austère à un tissu chic et tendance...
 

Le tweed - Son histoire

Le tweed, à l’origine, était tissé à la main : il était rugueux, épais et feutré et les couleurs étaient plutôt ternes. Il s’agissait véritablement d’un habit de travail pour les hommes.

Concernant l’origine du nom, 2 théories circulent :
- l’une d’entre elles, attribue le nom à la rivière Tweed et sa vallée, en Ecosse, où les vêtements étaient fabriqués.
- l’autre est issue d’une légende plus populaire qui raconte que le nom tweed est une déformation du mot écossais “tweel” (en anglais, “twill” = sergé), qui est la signature du tissage de cette matière. En 1826, un vendeur londonien aurait accidentellement transcrit une commande de “tweel” et aurait écrit “tweed” à la place. L’usage de ce nom se serait ensuite généralisé à partir de là.

Quelle que soit son origine, le tweed est un tissu robuste, résistant au vent et à l’eau et parfaitement isolant.
 
Puis le tweed est entré dans une nouvelle phase, dans la première moitié du XIXème siècle, quand les nobles anglais ont commencé à acquérir des propriétés à la campagne pour pouvoir pratiquer plus librement leurs loisirs comme la chasse, le tir ou la pêche.

Ils ont ainsi voulu créer leur propre tweed avec un côté à la fois distinctif et pratique. Le tweed devait servir de camouflage pour la chasse et la traque des cerfs. Les couleurs étaient donc dérivées des paysages environnants et même les tweeds les plus vifs étaient conçus pour se mélanger à la bruyère, les bois ou les terrains rocheux.

A la fin du XIXème siècle et au début du XXème, le tweed a été adopté comme la tenue sportive par excellence. La bourgeoisie anglaise portait
Le tweed, tissu de prédilection des gentlemen farmers.
le tweed en tant que vêtement d’extérieur idéal pour leurs propriétés à la campagne. En effet, porter du tweed permettait de pratiquer la chasse ou la pêche dans des conditions confortables.

La classe moyenne victorienne du XIXème siècle, souhaitant imiter la bourgeoisie, s’est également mise à porter du tweed pour tout événement sportif tel que le golf, le cyclisme, le tennis, la conduite automobile ou l’escalade.

Le tweed était donc parfaitement adapté à la campagne et aux loisirs : il ne se portait pas en ville.

En 1954, Coco Chanel, toujours à l’avant-garde, donne au tweed un accent de modernité en proposant une jupe portefeuille s’arrêtant aux genoux et une petite veste à la coupe droite, sans artifice et inspirée des uniformes militaires autrichiens. Le succès est immédiat et les personnalités les plus influentes de l’époque (Brigitte Bardot, Romy Schneider...) n’hésitent pas à la porter.

Aujourd’hui, beaucoup de couturiers haute-couture utilisent le tweed et commandent des tissus texturés sur-mesure tissés à partir d’une variété de laines et de fils.

Le tweed est maintenant perçu comme sophistiqué. Plusieurs mouvements culturels tels que les “hipsters” ou les “preppies” ont adopté avec enthousiasme le tweed qui fait partie intégrante de leur répertoire vestimentaire.

Ce retour régulier au tweed permet non seulement de garder sa tradition vivante mais sert aussi à insuffler une nouvelle vie et une nouvelle énergie à ce vêtement iconique.

Ainsi, de nos jours, une veste en tweed bien taillée et bien travaillée évoque une certaine élégance raffinée chez les hommes. Le fait que ce tissu était autrefois utilisé par les fermiers, le rend démocratique : il peut être porté par toutes les classes.

La casquette en tweed est également devenue un accessoire emblématique de la garde-robe masculine, régulièrement emprunté par les femmes.
 
Le tweed, chic et tendance...
 

Le tweed - Les types et les tissus

Il est facile de se perdre sur les différents types de tweed :
- certains sont nommés d’après le mouton qui a produit la laine à l’origine.
- d’autres tirent leur nom de la région de laquelle ils proviennent.
- d’autres encore ont pris le nom de la fonction pour laquelle ils étaient amenés à être portés.
- et enfin, il y en a qui sont rassemblés sous le nom d’une marque.

Parmi les tweeds nommés d’après la variété du mouton, on peut citer le tweed Cheviot ou le tweed Shetland.

Le tweed du Donegal est issu, comme son nom l’indique, du comté irlandais de Donegal. Le tissu est épais, ce qui lui donne un côté rustique et il présente des “tâches” de couleur contrastée qui lui donnent un look à la fois sportif et décontracté.

Dans la catégorie des tweeds de fonction, on retrouve par exemple, le tweed garde-chasse, un tweed plus lourd qui permet une plus grande isolation et une plus grande protection contre le froid. Il y a également le tweed résistant aux épines, tissé avec des fibres très serrées et qui résistent aux déchirures et aux accrocs : il est extrêmement pratique pour la chasse ou la randonnée à travers les épais taillis, les ronces ou les ajoncs.
 
Harris Tweed Enfin, parmi les tweeds regroupés au sein d’une même marque, Harris Tweed est bien-sûr la plus connue.

Ce tweed est en sergé lâche, assez rêche au toucher.

Harris Tweed est une appellation protégée qui désigne un morceau de tissu qui a été tissé à la main par les insulaires à leur domicile dans les Hébrides Extérieures, fini dans les Hébrides Extérieures, fabriquée à partir de 100% pure laine vierge filée dans les Hébrides Extérieures.

La marque a été créée pour protéger et faire perdurer la fabrication artisanale du tweed telle qu’elle a été transmise de génération en génération sur les îles Hébrides en Ecosse.
 
Le tweed se présente dans une variété de modèles et de tissages qui contribuent au style et à la résistance du tissu :
- “Plain Twill” (sergé uni) : c’est un simple tissage avec un effet diagonal.
- “Overcheck Twill” (sergé carreaux) : c’est un sergé uni avec de grands carreaux dans une couleur contrastée.
- “Plain Herringbone” (chevrons unis) : il s’agit d’un dessin en forme de V, très plaisant à l’oeil.
- “Houndstooth” (pied-de-coq) : ce tissu s’avère très efficace pour le camouflage.
- “Checked” (carreaux) : il est composé de lignes horizontales et verticales qui créent de petits carreaux. Il est parfois rehaussé par de plus grands carreaux d’une couleur différente.
- “Barleycorn” (grain d’orge) : ces tweeds sont typiquement grossiers et ont un tissage qui reproduit l’effet des grains d’orge quand ils sont regardés de près. C’est un dessin très vivant.
- “Striped” (rayé) : les tweeds rayés incorporent des lignes verticales pour créer des rayures visibles de plusieurs tailles.
- “Overcheck Herringbone” (chevrons à carreaux) : ce modèle consiste en un tissage à chevrons recouvert de carreaux dans plusieurs couleurs.
- Tartans et plaids : le vêtement traditionnel écossais peut être tissé en tweed.
 
Tweed "plain twill"Tweed "overcheck twill"Tweed "plain herringbone"Tweed "houndstooth"
Tweed "checked"Tweed "barleycorn"Tweed "striped"
Tweed "overcheck herringbone"Tweed "tartan"
 
Le tweed, chic et tendance...
 
Retrouvez notre sélection de vestes et de casquettes en tweed en cliquant ici.

Notre sélection tweed
 
Aller sur la page Accueil

Nos recommandations