Bonjour, que pouvons nous faire ?

Laphroaig Lore 70cl 48°

Distillerie : Laphroaig / Pays : Ecosse / Référence : 23039

Depuis 1815, chaque directeur de la distillerie Laphroaig a été le garant du savoir-faire pour fabriquer le Single Malt le plus riche au monde. A travers les années, chaque artisan a transmis ses compétences et ses traditions à la génération suivante pour perpétuer cet héritage.

Pour honorer cette transmission de connaissances, le directeur de la distillerie Laphroaig, John Campbell, a créé Laphroaig Lore, le whisky le plus riche de la gamme. Lore, signifiant la transmission orale d’une compétence ou d’une tradition, reflète ce savoir-faire transmis de génération en génération depuis deux siècles.

Pour créer Lore, des fûts de chênes américains et européens ont été utilisés. Les fûts américains révèlent de forts et riches arômes de tourbe. Une plus longue maturation en fûts européens de type "hogshead" (contenant plus de 200 litres d’alcool) permet au bois d’insuffler une profonde complexité au whisky. Stockés dans un ancien entrepôt de bois d’arrimage au bord de l’océan Atlantique, l’air marin remplace la part des anges le temps du vieillissement.

125,00 € TTC

Livraison gratuite dès 120 €Tout savoir sur les tarifs
Paiement sécuriséCB, Paypal, téléphone

Caractéristiques

Volume0.7 L
Degré48 °
TypeSingle Malt
DistillerieLaphroaig
PaysEcosse
RégionIslay
VieillissementFûts de chêne américain et européen
TourbeTourbé
PackagingTube
Référence23039

Personne ne connait l'histoire complète de Laphroaig car elle s'est perdue dans la poussière du temps.


Pendant bien longtemps, sur l’île d’Islay, comme dans toute l’Écosse, il était illégal de distiller, aussi parlait-on très rarement des nombreux petits alambics, faciles à déplacer, installés dans les fermes. Vous souhaitiez vous réapprovisionner ? Un hochement de tête et un clin d'œil dans la bonne direction suffisaient !


On sait cependant que les Johnston commencèrent à tenir une ferme à Laphroaig vers 1800 puis que, peu après, on demanda à MM. Charles et Willie Doig de "travailler dans une distillerie". À partir de 1815, la réputation de Laphroaig devint de plus en plus importante et ce qui créa la suspicion des agents du fisc qui établirent donc "officiellement" Johnston & Johnston. Ce fut le début de la légende de Laphroaig.


On dit que tout l’art de l’histoire réside dans la manière de la raconter et qui saurait mieux le faire que l’un des anciens directeurs de la distillerie ? Pour en découvrir tout le sel, il faut se plonger dans les notes qu’un visiteur qui prit le temps d’écrire après son entretien avec Iain Hendernson, retraité en 1999. Nous pouvons également consulter l'histoire complète de l’ensemble des principaux événements des 200 dernières années dans la Chronologie de Laphroaig.

Couleur : acajou sombre.

Nez : riche et fumé avec des minéraux du littoral, une pointe de cendre et de chocolat amer. La vanille suit avec des châtaignes cuites et une touche de caramel à la douceur maltée. Une goutte d’eau ajoute une note crémeuse avec une note de citron vert.

Bouche : richement tourbé avec une touche d’épices et de piment.

Finale : courte et sèche avec un long arrière-goût sucré.

Ce que les clients en pensent