Compass Box Artist 11 Pentalogy Wonder 70cl 52.4°

Distillerie : Compass Box / Pays : Ecosse / Référence : 24769

Élaboré à partir d’un Single Malt des Highlands du Nord à hauteur de soixante-six pour cent et d’un Single Malt des îles écossaises à hauteur de trente-quatre pour cent, Wonder fait preuve d’une maturité d’expression et d’une complexité absolument remarquables.

Pleine de délicatesse et en même temps très dense, sa palette aromatique et gustative a pour fil conducteur une tourbe altruiste, qui se montre tour à tour racinaire, saline, iodée, terreuse et empyreumatique.

389,00 € TTC

Indisponible en ligne
Vérifiez en magasin

Livraison gratuite dès 120 €Tout savoir sur les tarifs
Paiement sécuriséCarte, Paypal, 4x sans frais
Caractéristiques
Volume0.7 L
Degré52.4 °
TypeBlended Whisky
DistillerieCompass Box
PaysEcosse
TourbeTourbé
Référence24769

"Anyone can bottle a single cask; the real skill in Scotch whisky is demonstrated by the blender". Traduisez : Mettre en bouteille un single cask est à la portée de n’importe qui. En revanche n’est pas Master Blender qui veut. Cette citation de John Glaser, fondateur de la société Compass Box, résume parfaitement le contexte actuel.


Depuis quelques années, la mode est aux Single Malts provenant d’un seul fût. Allant à l’encontre de toutes les tendances et perspectives d’évolution du marché, la démarche de John Glaser semble relever du défi, voire de l’inconscience. Il s’agit au contraire d’une approche réfléchie et maîtrisée, fruit d’une longue expérience.


Avant de découvrir l’univers du whisky en 1994, John Glaser a d’abord travaillé dans l’industrie du vin. Six années passées au sein du groupe Diageo, géant mondial des spiritueux, vont lui permettre de développer une véritable passion pour cette eau-de-vie et une nouvelle conception du whisky d’assemblage. Pour lui donner vie, il décide en 2000 de voler de ses propres ailes. Son premier Blend fut conçu dans sa cuisine. Puis, John Glaser s’installe au sous-sol d’un salon de coiffure en plein cœur de Londres. Depuis, il a déménagé son modeste laboratoire dans un loft spacieux à Chiswick Studios toujours au centre de Londres.


Aux antipodes des méthodes actuelles, John Glaser bouscule la notion traditionnelle d’assemblage en introduisant une approche artisanale qui ne vise pas à créer un produit façonné en fonction d’études marketing. L’unique paramètre pris en compte par John Glaser afin de créer ses assemblages est le plaisir et plus particulièrement le sien. Tout est fait au nez, aucun instrument électronique n’intervient dans le processus d’élaboration. Toutefois, rien dans son approche empirique ne peut être le fruit du hasard.


Créer de la richesse et de l’équilibre est le but ultime de John Glaser. Pour y parvenir, il sélectionne les meilleurs Single Malts et single grains. Mais il va encore plus loin qu’un négociant, puisqu’il les assemble pour donner naissance à un nouveau whisky et créer une nouvelle émotion. Les proportions de chaque whisky dépendent ensuite du style et de la dominante aromatique qu’il souhaite obtenir.

Couleur : cuivre orangé.

Nez : riche, équilibré. Mélange de citron confit, de tourbe racinaire et de fruits confits (orange, abricot), le premier nez est imposant. Extrêmement saline et iodée, la palette aromatique devient de plus en plus florale (lavande, lilas) et superbement maltée.

Bouche : vive, précise. L’attaque en bouche est minérale (schiste), goudronnée, huileuse, racinaire (gentiane) et légèrement terreuse. En milieu de bouche, des saveurs de bois précieux, de moka, d’abricot confit et d’orge maltée rivalisent d’intensité. En arrière-bouche, une fine couche de caramel et des mangues mûres enrobent avec délicatesse les papilles.

Finale : longue, duveteuse. L’entame de la finale est profondément maltée. Puis, s'ajoutent des notes d’aneth, de cardamome et de bâton de réglisse. Très longiligne, elle révèle au fur et à mesure des saveurs de pain d’épices, de cake aux raisins secs et de pain toasté. En rétro-olfaction, des clous de girofle, du curry, des châtaignes et du lichen ponctuent en beauté la dégustation. Empyreumatique, le verre vide est marqué par des notes de bois brûlé et d’encens.

Ce que les clients en pensent