Laissez nous un message

Bally Art Deco Edition 2 70cl 43.5°

Nouveau Bally Art Deco Edition 2 70cl 43.5°
Distillerie : J. Bally / Pays : Martinique / Référence : 24902

La deuxième édition du Bally Art Déco est issue de l’assemblage de trois millésimes 1999, 2006 et 2007. En résulte un rhum équilibré et d’une fraîcheur d’expression absolument remarquable.

Lumineuse et généreuse, sa palette aromatique et gustative met notamment en avant des notes fruitées et florales d’une incroyable diversité et d’une rare profondeur, comme en témoigne la finale, particulièrement étoffée.

139,00 € TTC

Livraison gratuite dès 120 €Tout savoir sur les tarifs
Paiement sécuriséCarte, Paypal, 4x sans frais
Caractéristiques
Volume0.7 L
Degré43.5°
TypeRhum vieux
DistillerieJ. Bally
PaysMartinique
Référence24902

Établie sur le domaine du Carbet à proximité de la montagne Pelée, Bally est une référence dans le monde des rhums martiniquais ! C’est une des plus anciennes distilleries de Martinique. Ses rhums sont caractérisés par la finesse de leurs arômes, une bonne rondeur en bouche et une grande richesse fruitée.


L’histoire de la distillerie Bally débute avec la fondation de l’Habitation de Lajus en 1774 : ce domaine profite à l’époque des terres volcaniques du Carbet ainsi que de la maison de maître et de la petite exploitation sucrière déjà implantée.
Peu après la catastrophe de l’éruption de la Montagne Pelée à laquelle il échappe de justesse, le domaine Lajus fait l’objet d’une saisie immobilière.


En 1917, Jacques Bally, jeune ingénieur fraîchement sorti de l’École Centrale de Paris, acquiert le domaine et décide de le restaurer en l’équipant d’une nouvelle colonne de distillation et d’une machine à vapeur.


En 1930, il invente la célèbre bouteille de forme pyramidale qui fera la renommée de la marque, ainsi que les techniques de distillation et de vieillissement en fûts qui sont pour la plupart encore utilisées aujourd’hui.

Nez : ample, riche, évoquant une tarte à l’abricot, une marmelade ou encore une gelée de coing. Le premier nez révèle un équilibre salé, sucré, amer et acide. À l’aération, son fruité gagne en intensité, des oranges sanguines remplacent les zestes et des fruits exotiques (mangue, passion, kaki) côtoient des fruits noirs et rouges (mûre, framboise).

Bouche : douce, équilibrée. Pleine de fraîcheur, l’attaque en bouche répand sur les papilles du sucre de canne aux accents fleuris, épicés et réglissés. En milieu de bouche, des notes de tabac, de caramel et de miel de tilleul accaparent l’intégralité du palais. Progressivement, du gingembre confit, des fruits secs (datte, figue) et de la cannelle montent à la surface de la palette gustative.

Finale : longue, savoureuse. La finale se montre au fur et à mesure de plus en plus pâtissière. La toute fin de bouche est un melting pot de fruits mûrs (pomme reinette, ananas, banane, citron) sur fond de saveurs réglissées et torréfiées (café).

Ce que les clients en pensent